Navigation – Plan du site
Notes de lecture

G. CASTELLVI, J.-P. COMPS, J. KOTARBA, A. PEZIN [dir.], Voies romaines du Rhône à l'Èbre : via Domitia et via Augusta, Paris, DAF n° 61, 302 p.

Yves Roman

Texte intégral

1Tiré d'un colloque tenu à Perpignan, dont les textes ont été profondément restructurés, ce volume se présente comme une cartographie complète de la via Domitia, du Rhône aux Pyrénées, et de la via Augusta, des Pyrénées à l'Èbre. Ce travail précis nous fait entrer dans le domaine de la route romaine, remarquable au point d'être en ligne droite durant 22 km de Beaucaire à Nîmes, autant d' Ambrussum à Castelnau-le-Lez, durant 15 km de Béziers à Pontserme et 10 de Pontserme à Narbonne. Une bonne partie des mutationes et des mansiones des deux viae a été repérée (16 sur 20 sur la via Domitia et 9 sur 21 sur la via Augusta). Elles font l'objet de notices qui seront précieuses aux historiens et aux archéologues. On regrettera simplement la divergence de datation de la première voie domitienne à l'intérieur du même ouvrage (milieu IIe siècle av. J.-C., p. 16, et 118 av. J.-C. p. 115). Il n'y a plus beaucoup d'historiens pour croire aujourd'hui que le passage de Polybe mentionnant un bornage de cette voie a été interpolé. Il est daté, comme le livre III, et donc comme la première via Domitia, du milieu du IIe siècle av. J.-C.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Roman, « G. CASTELLVI, J.-P. COMPS, J. KOTARBA, A. PEZIN [dir.], Voies romaines du Rhône à l'Èbre : via Domitia et via Augusta, Paris, DAF n° 61, 302 p.  », Cahiers d'histoire [En ligne], 45-1 | 2000, mis en ligne le 13 mai 2009, consulté le 28 juin 2017. URL : http://ch.revues.org/85

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org