Navigation – Plan du site
Articles

Les tentatives françaises d'édition d'un recueil des inscriptions latines (C.I.L.). La guerre des comités (1835-1839)

Sylvie Sangarné

Résumés

Alors que parait en 1863 le premier tome du monumental CIL (Corpus inscriptionum Latinarum) sous les auspices de l'Académie de Berlin, la communauté scientifique française subit un grave échec. L'histoire de cet échec est celui de multiples tentatives d'éditions de recueils des inscriptions latines qui, à chaque fois, avortèrent. Dès 1835, les premières tentatives provoquèrent un affrontement entre Philippe Le Bas et Prosper Mérimée, entraînant avec eux leurs comités jusqu'à l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Mais derrière l'affrontement de ces deux hommes, s'affrontaient aussi deux conceptions de l'histoire et de l'épigraphie, dans un contexte politique favorable à l'émergence d'une science encore balbutiante. Elles allaient permettre de lancer, en France, l'ambitieuse idée d'un Recueil général des inscriptions latines, ce CIL. que Theodor Mommsen, à peine trente ans plus tard, réalisait, mais à Berlin.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologique :

XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sylvie Sangarné, « Les tentatives françaises d'édition d'un recueil des inscriptions latines (C.I.L.). La guerre des comités (1835-1839) », Cahiers d'histoire [En ligne], 44-1 | 1999, mis en ligne le , consulté le 25 juin 2017. URL : http://ch.revues.org/51

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org