Navigation – Plan du site
Articles

Combat pour l'école (Lyon, 1870-1880)

La laïcisation de l’enseignement public
Tristan Boffard

Résumés

Préparé depuis le milieu du XIXe siècle, un combat fondamental se joua entre 1870 et 1880. D’un côté, une Église catholique triomphante, alliée naturellement ou par obligation aux forces conservatrices. De l’autre côté, des idées républicaines en progression constante et qui cherchent à imposer la République dans le cœur français. Au-delà des actions ponctuelles, la maîtrise de l’instruction des enfants s’imposait. Le renouveau catholique, au fil du siècle, donna à l’Église une longueur d’avance dans ce travail de fond. Pourtant, les évolutions sociales et économiques, sensibles à partir du milieu du siècle, favorisèrent le développement de l’anticléricalisme. Les forces s’équilibrant, les positions se radicalisèrent. La défaite de 1870 joua le rôle de détonateur, et la première bataille fut remportée par la “ Commune de Lyon ”. Farouchement républicain et laïque, le conseil municipal laïcisa l’enseignement public primaire et les salles d’asile dès 1870. La contre-attaque de l’Église, appuyée sur des gouvernements conservateurs puis sur l’Ordre moral, parut un instant l’emporter sur l’irréductibilité des autorités municipales. Mais la victoire décisive des radicaux à partir de 1876 décida de la laïcisation définitive de l’enseignement primaire public à Lyon, comme en France.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Tristan Boffard, « Combat pour l'école (Lyon, 1870-1880) », Cahiers d'histoire [En ligne], 46-3/4 | 2001, mis en ligne le 13 mai 2009, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://ch.revues.org/423

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org