Navigation – Plan du site
Articles

Lettre secrète de l'abbé Grégoire, et de ses trois collègues en mission dans le Mont-Blanc, à Danton

Jean-Daniel Piquet

Résumés

L’abbé Grégoire en mission avec Hérault, Simond et Jagot dans le Mont-Blanc a écrit secrètement à Danton en février 1793 pour l’informer du net refroidissement de la population savoyarde à l’égard de la Révolution et pour lui demander aide du fait de son expérience en Belgique. Cette lettre explique peut-être la faiblesse de Danton en avril 1793 relativement au droit des populations occupées, lui qui fut à l’automne 1792 un partisan aussi enthousiaste que Grégoire de l’annexion de la Savoie. La missive corrobore le choix régicide de Grégoire, déjà précisé quelque temps plus tôt par l’aide du député Jeanbon Saint-André. Le secret du document s’explique probablement par la crainte d’un renforcement de l’anticléricalisme girondin que réprouvaient Danton et Robespierre. La confiance de Grégoire et de ses collègues en Danton permet enfin de rediscuter certaines accusations excessives et tendancieuses de vénalité et de duplicité portées contre le député de Paris, ou son ami Chabot, vicaire général de Grégoire à Blois, dans le procès du roi ; ces imputations reposent souvent sur des informations tardives, indirectes et contradictoires.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Daniel Piquet, « Lettre secrète de l'abbé Grégoire, et de ses trois collègues en mission dans le Mont-Blanc, à Danton », Cahiers d'histoire [En ligne], 46-3/4 | 2001, mis en ligne le 13 mai 2009, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://ch.revues.org/421

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org