Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Jeanne GAILLARD, Paris, la ville (1852-1870), Paris, Éditions l'Harmattan, 1997, 528 p.

Olivier Zeller

Texte intégral

1Soutenue en 1975, la thèse de la regrettée Jeanne Gaillard sur l'évolution de la capitale sous le Second Empire était devenue difficile à trouver. Sa réédition aux éditions l'Harmattan comblera non seulement les historiens de l'époque contemporaine, mais les historiens de la ville en général. En effet, ainsi que Jean-Luc Pinol et Florence Bourillon le remarquent dans leur avant-propos, de nombreux concepts mis en œuvre par l'auteur ont vu leur pertinence largement confirmée dans les deux décennies qui ont suivi : en particulier, ses interrogations sur les modes d'insertion urbaine et sur la notion même de crise urbaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olivier Zeller, « Jeanne GAILLARD, Paris, la ville (1852-1870), Paris, Éditions l'Harmattan, 1997, 528 p.  », Cahiers d'histoire [En ligne], 43-3/4 | 1998, mis en ligne le 14 mai 2009, consulté le 27 mars 2017. URL : http://ch.revues.org/352

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org