Navigation – Plan du site
Articles

La zoophilie dans ses rapports à la philanthropie, en France, au XIXe siècle

Éric Pierre

Résumés

En France, à peine né (la SPA date de 1845), le mouvement de protection des animaux se trouve en butte à une critique, souvent reprise depuis, qui met en doute la compatibilité des sentiments de compassion exprimés envers les animaux avec ceux qui devraient se porter vers les humains. Les protecteurs des animaux se voient reprocher une indifférence à l'égard des souffrances, une négligence face à la pauvreté et à la misère de leurs congénères. La pitié pour les bêtes serait exclusive de la commisération pour les hommes. Face à ces attaques, ils se défendent en proclamant l'unicité des sentiments de compassion qu'ils s'adressent aux animaux ou aux hommes. Certains proclament que la zoophilie se rattache à la philanthropie.
Mais la SPA parisienne regroupe des hommes de sensibilités différentes. Vers 1850-1860, si une part de ses militants acceptent et revendiquent même leur inscription dans le courant philanthropique avec toutes les connotations idéologiques et politiques que cela suppose, d'autres enracinent leur participation à la protection dans la charité chrétienne. Mais quelles que soient leurs motivations, ils pratiquent une protection essentiellement tournée vers le développement économique et vers le perfectionnement moral des hommes.
Plus tard, vers 1880, une seconde protection des animaux plus axée vers l'intérêt de l'animal apparaît. Plus radicale, mais aussi minoritaire, sous certaines de ses formes elle s'éloigne des préoccupations humaines, et peut plus facilement être accusée, par ses adversaires, d'indifférence aux souffrances des hommes. Enfin au début du XXe siècle, après plusieurs recompositions du mouvement protecteur, les nouvelles directions de la SPA réaffirment l'appartenance de la protection à la philanthropie ; mais à une philanthropie qui a alors changé de contenu et qui est devenu plus consensuelle.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Animal

Chronologique :

XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Pierre, « La zoophilie dans ses rapports à la philanthropie, en France, au XIXe siècle », Cahiers d'histoire [En ligne], 42-3/4 | 1997, mis en ligne le , consulté le 18 novembre 2017. URL : http://ch.revues.org/313

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org