Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Sophie GUERMES, Le vin et l'encre. La littérature française et le vin du XIIIe au XXe siècle, Bordeaux, Mollat, 1997, 401 p.

Gilbert Garrier

Texte intégral

1Le projet explicité dans le sous-titre du livre était judicieux. De Henri d'Andéli, trouvère normand de la cour de Philippe-Auguste, au philosophe contemporain Michel Onfray, 176 auteurs sont répertoriés et les extraits de leurs œuvres, assez longs pour être significatifs, associent prose et poésie, science et chanson, méditations religieuses et allusions triviales. Le choix est convaincant et rend bien compte de l'universalité du vin. Mais écrire du vin ne relève pas que de la seule imagination et les œuvres renvoient à des dates, à des lieux, à des moments et à des rites sociaux de consommation, sur lesquels l'ouvrage est totalement muet. L'auteur ne voulait pas d'un " ouvrage savant " et en a délibérément, " écarté les notes ". Dommage ! Encore plus regrettable, l'absence d'une courte introduction pour chaque texte — la plupart ne sont même pas datés — qui aurait précisé les relations personnelles entre chaque écrivain et le vin. Bref le lecteur reste forcément sur sa soif !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilbert Garrier, « Sophie GUERMES, Le vin et l'encre. La littérature française et le vin du XIIIe au XXe siècle, Bordeaux, Mollat, 1997, 401 p.  », Cahiers d'histoire [En ligne], 44-3 | 1999, mis en ligne le 13 mai 2009, consulté le 24 mai 2017. URL : http://ch.revues.org/282

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org