Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Catherine BOUSQUET-BRESSOLIER, L'œil du cartographe, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1995, 283 p.

Gilbert Garrier

Texte intégral

1Le texte complet du livre ajoute " et la représentation géographique du Moyen Âge à nos jours ". Quinze articles suivent cette évolution du support graphique de la topographie ; on passe de la " cosmographie " philosophique du XVIe siècle à la géographie scientifique contemporaine. Ils s'ordonnent assez bien autour de quatre grands thèmes : l'image topographique comme conception du monde ; la carte, forme d'écriture marquée par son époque ; le sens des signes et des symboles ; la carte, message à un destinataire particulier. En d'autres termes, pour qui et pour quoi les cartes ? Entre autres commanditaires et utilisateurs, les militaires jouèrent un rôle essentiel, des trois Naudin, entre 1688 et 1744, au Service géographique de l'armée du général Berthaut au début de ce siècle. La section de géographie du Comité des travaux historiques et scientifiques nous a donné là un bon livre d'histoire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilbert Garrier, « Catherine BOUSQUET-BRESSOLIER, L'œil du cartographe, Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1995, 283 p.  », Cahiers d'histoire [En ligne], 41-3 | 1996, mis en ligne le 14 mai 2009, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://ch.revues.org/260

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org