Navigation – Plan du site
Articles

Les vétérans du Premier Empire : un groupe socioprofessionnel oublié

Natalie Petiteau

Résumés

Héros anonymes de guerres impériales qui monopolisent l'historiographie napoléonienne, les soldats de la Grande armée sont en revanche les oubliés de l'histoire sociale. Leur groupe est pourtant un observatoire idéal de l'impact des années 1800-1815 sur la société française. Il offre en même temps une voie d'approche privilégiée de l'histoire des anonymes compte tenu des sources dont on dispose à leur sujet. Mais dispersés dès leur retour dans toutes les communes de France, ils ne peuvent être étudiés que par une approche prosopographique fondée sur des échantillons départementaux. C'est la démarche qui est ici tentée à partir notamment du cas vauclusien, lequel vient nuancer la légende colportée par Balzac selon laquelle tous les vétérans seraient de farouches bonapartistes en puissance : largement négligés par une administration très parcimonieuse dans la distribution des secours, ils ne sont objet de la sollicitude du gouvernement qu'à partir du moment où Louis- Napoléon tente de se draper dans la gloire militaire de son oncle.
 

Haut de page

Entrées d’index

Chronologique :

Ancien Régime, XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Natalie Petiteau, « Les vétérans du Premier Empire : un groupe socioprofessionnel oublié », Cahiers d'histoire [En ligne], 43-1 | 1998, mis en ligne le , consulté le 25 juillet 2017. URL : http://ch.revues.org/26

Haut de page

Auteur

Natalie Petiteau

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org