Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Pierre GOUBERT, Un parcours d'historien. Souvenirs 1915-1995, Paris, Librairie Arthème Fayard, 1996, 315 p

Gilbert Garrier

Texte intégral

1Après bien d'autres, l'octogénaire toujours prolixe a cédé à la mode de l'egohistoire. Tant mieux pour ses lecteurs, surtout ceux, innombrables, qui eurent la chance d'être ses élèves ou ses collègues. Hommages appuyés à quelques-uns, discrètes réserves sur d'autres, coups de pattes bourrus, voire affectueux, à beaucoup, chacun se trouve ramené vingt, trente ou quarante ans en arrière ; presque un siècle pour les Saumurois, dont la société des " humbles " est admirablement évoquée dans les premiers chapitres. Peu disert sur son œuvre d'historien, puisque personne n'est censé l'ignorer ou la mal connaître, Pierre Goubert nous livre avec sincérité ses jugements sur les mesquineries et les grandeurs de l'Université française, comme d'une bonne quinzaine d'universités étrangères plus ou moins prestigieuses où il fut amené à enseigner. Mais il faut fermer le livre et se souvenir de l'homme : sa capacité d'écoute, son bon sourire, ses indignations vraies ou feintes et ce grand flot verbal d'où jaillissaient les formules les plus définitives et les jugements les plus surs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilbert Garrier, « Pierre GOUBERT, Un parcours d'historien. Souvenirs 1915-1995, Paris, Librairie Arthème Fayard, 1996, 315 p  », Cahiers d'histoire [En ligne], 41-3 | 1996, mis en ligne le 14 mai 2009, consulté le 24 avril 2017. URL : http://ch.revues.org/257

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org