Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Michel ONFRAY, Les formes du temps. Théorie du Sauternes, Bordeaux, Mollat, 1996, 66 p.

Gilbert Garrier

Texte intégral

1La philosophie dans le fouloir..., analysant les raisins surmûris et botrytisés du Sauternais. Pour en extraire le vin d'une théorie des temps viti-vinicoles : le temps " généalogique ", minéral, du terroir de graves; le temps " séminal " des cépages dans leur vie végétale; le temps " aléatoire " de la météorologie, alternance de soleils et de brouillards ; le temps " ontologique " de la mort et de la transfiguration par la pourriture noble ; le temps " agricole " des travaux et des jours, du savoir-faire des vignerons ; le temps " hédoniste " de la dégustation du chef d'œuvre qui, plus qu'un contenu, est donc un " contenant de mémoires ". Tout est dit et fort bien dit. Il n'y manque que le temps de la chronologie, des Sauvage d'Yquem au XVIIe siècle au comte Alexandre de Lur-Saluces. Le philosophe le laisse vendanger aux historiens.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilbert Garrier, « Michel ONFRAY, Les formes du temps. Théorie du Sauternes, Bordeaux, Mollat, 1996, 66 p.  », Cahiers d'histoire [En ligne], 41-3 | 1996, mis en ligne le 14 mai 2009, consulté le 30 mars 2017. URL : http://ch.revues.org/253

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org