Navigation – Plan du site
Articles

La polémique autour de L'Ambassadeur de Jean Hotman : culture et diplomatie au temps de la paix de Lyon

Lucien Bély

Résumés

En 1603, Jean Hotman de Villiers publia en français un opuscule, L'Ambassadeur. Fils de François Hotman, l'auteur de la Gaule françoise, Franco-Gallia, Hotman avait étudié à Oxford, avait été le secrétaire du comte de Leicester, puis avait suivi son oncle qui fut ambassadeur en Suisse. Lui-même plus tard fut chargé par Henri IV de la difficile question de Clèves et de Juliers. Dans un contexte de paix générale — Vervins et Lyon, puis Londres et la trêve de Douze ans —, le royaume de France était de nouveau un acteur important sur le théâtre européen, et, pour le roi, il était important d'avoir des ambassadeurs pour défendre les positions françaises face aux puissances de la maison de Habsbourg. Cette réflexion sur la diplomatie s'intégrait à la reconstruction de l'État après les guerres de religion : une monarchie nouvelle émergeait qui tentait de concilier l'autorité et le progrès en suivant la volonté absolue et indépendante du souverain. C'était aussi une façon d'encourager une mobilisation des esprits parmi les sujets, de nouveau réunis derrière leur roi, après quarante ans de guerre civile, de façon à assurer à la France un rôle international en Europe. L'ouvrage de Hotman n'était pas original, mais ce n'était pas un de ces traités en latin difficiles à lire qui l'avaient précédé : cet essai brillant utilisait des remarques et souvenirs personnels, et devait susciter la curiosité et l'attention parmi des cercles larges de lettrés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lucien Bély, « La polémique autour de L'Ambassadeur de Jean Hotman : culture et diplomatie au temps de la paix de Lyon », Cahiers d'histoire [En ligne], 46-2 | 2001, mis en ligne le , consulté le 25 juin 2017. URL : http://ch.revues.org/233

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org