Navigation – Plan du site
Articles

Langue et nationalité : sur la fortune d'une phrase d'Henri IV

Robert Beck et Denise Turrel

Résumés

Recevant les représentants de ses nouveaux sujets bressans en 1601, Henri IV leur déclare : "Il était raisonnable que puisque vous parlez naturellement français, vous fussiez sujets à un roi de France". Cette phrase, rapportée par l'historiographe Pierre Matthieu en 1605, a été reprise à l'époque contemporaine par certains historiens, comme étant la première expression de la doctrine des nationalités. Cependant, loin de cette interprétation qui transpose à la première modernité un élément du nationalisme du XIXe siècle, la recontextualisation de cette déclaration royale la situe à un moment historique précis : celui de la prestation de serment du traité de Lyon, d'un avertissement au duc de Biron, de l'aboutissement de l'itinéraire personnel de Pierre Matthieu. Lorsqu'elle est prononcée en 1601, cette phrase renvoie moins aux rapports entre langue et nationalité, qu'à la volonté du roi de France de sauvegarder l'unité de son royaume. Lorsque cette citation resurgit au XIXe siècle, l'unité linguistique n'est pourtant guère considérée comme base de l'unité nationale en France. Déjà avant 1870, on évoque plutôt les frontières naturelles comme argument pour justifier une extension territoriale. Après 1870, sous l'influence de Fustel de Coulanges et de Renan, les nationalistes français s'opposent même au principe linguistique qui vient de servir de prétexte à l'Allemagne pour annexer l'Alsace et la Lorraine. Cette situation semble cependant changer après 1918 et la reconquête des provinces perdues. Mais au XVIIe comme au XIXe siècle, la phrase d'Henri IV a été reçue et utilisée comme un propos de circonstance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Robert Beck et Denise Turrel, « Langue et nationalité : sur la fortune d'une phrase d'Henri IV », Cahiers d'histoire [En ligne], 46-2 | 2001, mis en ligne le , consulté le 24 avril 2017. URL : http://ch.revues.org/230

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org