Navigation – Plan du site
Articles

Le duché de Savoie et la Pax Hispanica autour du traité de Lyon (1601)

Alain Hugon

Résumés

En 1601, la paix de Lyon est conclue entre deux acteurs : le roi de France et le duc de Savoie. Avec cet accord, des rapports de forces à différentes échelles se dessinent. La paix franco-savoyarde modifie l'équilibre dans l'espace italien car la Pax Hispanica qui règne depuis 1559 n'a pas protégé les forces du duc Charles-Emmanuel. L'espace alpin ne constitue plus dès lors une voie d'expansion privilégiée pour le duc. Le nouveau tracé issu des articles de paix remet en question le "chemin espagnol" qui alimente la Flandre en tercios d'Italie à cause de la très grande proximité des forces françaises. Enfin, l'abandon français du marquisat de Saluces, occupé depuis 1588, sanctionne une réorientation de la monarchie, la formation d'un espace national.
Ces quelques généralités autour du traité de Lyon sont sans objet et n'ont pas d'application dans le déroulement réel des affaires diplomatiques et militaires ; elles sont énoncées a posteriori ; elles sont rationalisées et construites par les historiographies nationales. Pour comprendre les politiques en œuvre, l'appréhension des contingences et des choix offerts in situ aux divers dirigeants politiques de l'époque permet de mesurer l'impact de ce traité dans son temps.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Hugon, « Le duché de Savoie et la Pax Hispanica autour du traité de Lyon (1601) », Cahiers d'histoire [En ligne], 46-2 | 2001, mis en ligne le , consulté le 24 août 2017. URL : http://ch.revues.org/228

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org