Navigation – Plan du site
Articles

Une poignée de main imaginaire : Vercingétorix et Jeanne d'Arc, symboles d'une mystique de la nation (1870-1918)

Joël Mack

Résumés

Jusqu'à l'époque de la Grande Guerre, dans le hall de l'hôtel de ville de Ham (Nord de la France), on pouvait voir un ensemble sculpté de pierre dans lequel Vercingétorix et Jeanne d'Arc se serraient la main. Par quels processus complexes, deux héros de l'histoire de France, figures de proue d'idéologies en apparence diamétralement opposées, parviennent-ils à se retrouver côte à côte sur une œuvre de commande ? Il s'agit d'une longue maturation qui procède par étapes ; que ce soit à travers différents ouvrages savants, romans historiques ou pièces de théâtre sans oublier une importante iconographie, ou bien par le biais d'un certain nombre de débats intellectuels et politiques parfois virulents. Ce travail de longue haleine aplanit peu à peu les divergences fondamentales entre certaines familles de pensée pour offrir à la place, un discours fédérateur à la fois laïc et religieux, celui d'une mystique de la nation.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Nation

Chronologique :

XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Joël Mack, « Une poignée de main imaginaire : Vercingétorix et Jeanne d'Arc, symboles d'une mystique de la nation (1870-1918) », Cahiers d'histoire [En ligne], 44-2 | 1999, mis en ligne le , consulté le 26 juin 2017. URL : http://ch.revues.org/196

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org