Navigation – Plan du site
Chroniques

" Territoires, pouvoirs, identités ". Le laboratoire d'histoire de l'Université d'Avignon (Jeune équipe 2222)

Christian Estève

Texte intégral

1L'équipe des historiens de l'Université d'Avignon, augmentée en 1996 et en 1997 par l'arrivée de trois nouveaux professeurs et deux nouveaux maîtres de conférences, a souhaité se constituer en laboratoire de recherche pour trois raisons essentielles : permettre d'abord un meilleur développement de certaines enquêtes collectives où Avignon peut jouer un rôle de premier plan. Favoriser ensuite le dialogue entre spécialistes de périodes et de sources différentes sans négliger les contacts avec des disciplines voisines (géographie et lettres par exemple). Enfin, améliorer l'initiation à la recherche et l'encadrement des étudiants les plus avancés.

2Tous les historiens de l'Université d'Avignon sont membres du Laboratoire , qui a aussi pour caractéristique principale d'accueillir des chargés de cours réguliers qui sont tous engagés dans la recherche et appartiennent dans leur grande majorité au corps des Conservateurs du patrimoine . Avec les enseignants-chercheurs d'autres universités ou centres de recherche qui sont étroitement associés à nos enquêtes collectives, ils constituent une composante importante du Laboratoire et leur présence permet d'assurer des synergies indispensables avec les institutions culturelles de la région (musées, monuments historiques, archives, services de l'archéologie).

3Si une part importante des recherches en cours concernent en effet l'histoire et l'archéologie régionales, la position particulière d'Avignon, son passé de capitale provisoire de la chrétienté, son intégration tardive au territoire français, engagent évidemment à se tourner vers des espaces plus vastes et à pratiquer le comparatisme.

4Pour cette raison et parce que le travail sur des sources fort différentes d'une période à l'autre incite à des collaborations multiples, les recherches des historiens d'Avignon ne peuvent se développer que dans le cadre de réseaux nationaux et internationaux dont on trouvera plus loin la description mais où les Universités du quart Sud-Est de la France jouent un rôle essentiel (en premier lieu l'Université Lumière-Lyon 2, mais aussi les universités d'Aix, de Nice, de Chambéry et de Montpellier).

Thèmes de recherche

Perspectives générales

5Malgré l'éclatement technique et disciplinaire inhérent au travail des historiens, toutes les activités de recherches des membres du Laboratoire peuvent se ranger sous le titre " territoires, pouvoirs, identités ".

61. Avec l'entreprise considérable de la Carte archéologique de la Gaule animée par M. Provost depuis 1988 et patronnée par l'Institut de France (Académie des inscriptions et belles lettres), le ministère de la Recherche et le ministère de la Culture, non seulement se constitue un instrument de travail essentiel, rassemblant toute la documentation archéologique disponible, mais se développe aussi une réflexion en profondeur sur les liens entre l'archéologie et l'histoire et, à travers l'étude des habitats et des mobiliers, sur les formes et les variations du peuplement ou sur la territorialisation du pouvoir. Cette réflexion a évidement des prolongements au Moyen Âge et même à l'époque moderne et contemporaine. Elle débouche aussi sur des questions aiguës concernant toutes les dominations territoriales (qui ne sont pas sans liens avec les enquêtes mentionnées au point 2) et les problèmes, bien actuels, de préservation et d'usage du patrimoine archéologique et historique.

72. La présence pontificale en Avignon pendant près d'un siècle soutient aussi une série de recherches sur " les formes du pouvoir " (étatique, urbain, villageois. Voir les travaux d'Y. Grava sur les communautés autour de l'étang de Berre, ou ceux d'A. Jamme sur l'administration pontificale et les gens de guerre) dont l'arc chronologique dépasse forcément les limites du Moyen Âge. L'enquête lancée par J. Chiffoleau sur le rôle de la référence romaine entre le XIIe et le XVe siècles (histoire du crime de majesté, hérésie et contestation de l'institution ecclésiale, recherche sur les lieux de la puissance publique) trouve ainsi des répondants dans l'Antiquité (voir les recherches de B. Cabouret sur Antioche au IVe siècle) et à l'époque moderne et contemporaine dès lors que le religieux et le politique sont étroitement mêlés (voir les travaux de J. Chiffoleau, D. Javel, F. Moreil). Elle a de vives implications du côté de l'histoire culturelle et l'histoire des représentations (voir les travaux en cours de P. Payan) et incite aux collaborations avec les littéraires (A. Strubel pour les échanges aux XIIIe-XVe siècles) et les historiens de l'art (H. Deronne, A. Girard, E. Mœnch, F. Rücklin). Un Centre d'études médiévales regroupe désormais tous les chercheurs intéressés. Autour de cette question du pouvoir, les perspectives offertes par F. Thébaud sont par ailleurs aussi fort riches et touchent l'ensemble des périodes historiques puisque c'est la part spécifique des femmes dans les liens de pouvoir qui est alors en cause, qu'il s'agisse de l'enquête sur " Femmes et politique " ou bien des études sur les femmes, la guerre et la violence.

83. La réflexion que F. Thébaud développe aussi, d'un point de vue historiographique, sur l'histoire des femmes et la gender history, rencontre l'intérêt de la plupart des historiens avignonnais pour la question des contenus, de la formation et du maintien de l'identité. De façon plus prosaïque, l'intégration tardive du Comtat venaissin dans le territoire national, le rôle essentiel que les migrations ont pu y jouer à certains moments de son histoire, les oppositions religieuses (juifs/chrétiens, catholiques/protestants), les revendications, à partir du XIXe siècle surtout, d'un héritage provençal spécifique (M. Ferrières), incitent à se tourner vers des analyses sociales et culturelles, à se pencher sur l'élaboration des identités collectives, les spécificités régionales - non réductibles à un vague " particularisme " (voir les recherches de R. Mencherini sur la tradition ouvrière marseillaise, celles d'H. Deronne sur les peintres du XIXe siècle) -, les liens constants avec l'Italie (M. Provost, J. Chiffoleau, O. Rouchon) la circulation des modèles Paris-Province (N. Petiteau), principalement à l'époque moderne et contemporaine. À cet égard les travaux de R. Moulinas sur les juifs comtadins et ceux d'Y. Rinaudo sur les viticulteurs du Midi constituent de très bons exemples.

9C'est aussi de cette façon que peut s'élaborer une réflexion originale - commune à l'ensemble des enseignants chercheurs d'Avignon - sur les usages sociaux, culturels du patrimoine et sur les rapports entre l'effervescence patrimoniale d'aujourd'hui et le métier d'historien.

Résultats 1994-1997 et enquêtes en cours

101. Territoires : Depuis 1988, plus de 54 volumes de la carte archéologique de la Gaule ont paru (dont 14 en 1995). Depuis 1993, tout en supervisant l'ensemble, M. Provost a assuré la direction ou la codirection de sept d'entre eux. Grâce à des contrats spécifiques (Enseignement supérieur, CNRS, MSH, ministère de la Culture, collectivités territoriales), de nombreux autres volumes sont en préparation, à commencer, bien entendu, par ceux qui concernent la Provence et le Vaucluse. L'objectif est de terminer la couverture du territoire national dans les dix prochaines années. Des contrats sont actuellement en cours pour quinze départements. La somme des informations mises à la disposition des chercheurs est considérable. Elle requiert désormais des moyens informatiques nouveaux.

11Parallèlement, les recherches sur les formes du peuplement et de l'habitat antique et médiéval progressent, en liaison, lorsqu'il s'agit du Vaucluse, avec le service départemental de l'archéologie et les chercheurs des UMR aixoises concernées.

12L'expérience exceptionnelle de M. Provost devrait favoriser, dans les quatre prochaines années, la mise en commun des résultats de travaux jusque là très dispersés. Une coopération est envisagée avec le Musée Calvet dans le cadre de la préparation de son catalogue des objets gallo-romains.

132. Pouvoirs : Depuis 1993, grâce aux moyens de l'Institut universitaire de France plusieurs rencontres internationales ont pu être organisées à Lyon par J. Chiffoleau sur les rapports du religieux et du politique au Moyen Âge et sur les problèmes juridiques ou culturels qu'ils posent, spécialement à l'époque de la papauté d'Avignon (mars 1994, en collaboration avec l'Académie des sciences de Hongrie et l'EHESS : La religion et la ville au Moyen Âge ; octobre 1994, en collaboration avec l'Université de Lausanne : Le théâtre de la nature à la fin du Moyen Âge ; novembre 1995 : Le premier concile de Lyon, histoire et ecclésiologie ; mai 1996, en collaboration avec l'EHESS : Procédure criminelle et vérité au Moyen Âge ; novembre 1996, en collaboration avec l'Université de Lausanne et l'Université de Florence : Le cadavre, archéologie, anthropologie, imaginaire social). De son côté Y. Grava a reçu en Avignon le Congrès des médiévistes de l'enseignement supérieur en juin 1993 qui portait sur : La circulation des nouvelles au Moyen Âge.

14À partir de 1997 et pendant trois ans, en liaison avec l'enquête archéologique sur le Palais des papes lancée par le LAM (UMR 6572) d'Aix-en-Provence et de l'UMR 5648 (Université Lumière-Lyon 2-EHES, CNRS) se sont tenus et se tiendront des séminaires réguliers sur les " lieux de la puissance publique ", en commençant bien entendu par le Palais des papes, tandis que seront poursuivies, en liaison étroite avec l'équipe des médiévistes lyonnais, les enquêtes sur l'histoire de la procédure criminelle (édition du procès de L. Burbassi par J. Hayez, édition du procès de G. de Rais par J. Berlioz et J. Chiffoleau). Avec l'aide des étudiants de maîtrise, une enquête systématique sur les statuts communaux du Comtat venaissin entre le XIIe et le XVIIe siècles est lancée depuis juin 1998.

15Par ailleurs, autour du thème " Guerre et changement social ", F. Thébaud et R. Mencherini ont chacun développé des enquêtes étroitement liées à des projets collectifs, qu'il s'agisse du rôle des femmes, de leur attitude particulière face à la violence, de leur mode d'appréhension des relations internationales (F. Thébaud dans le cadre de l'UMR 5599, Centre Pierre Léon) ou bien des mouvements de résistance et de l'évolution des élites politiques entre 1930 et 1950 (R. Mencherini dans le cadre de l'UMR TELEMME). Ces activités devraient se poursuivre dans les années à venir.

163. Identités : C'est aussi grâce aux moyens de l'IUF que F. Thébaud, à Lyon ou à Paris VII et par l'intermédiaire de sa revue Clio, Histoire, femmes et sociétés (publiée à Toulouse), a pu développer ses enquêtes originales d'une part, au plan historiographique, sur l'histoire des femmes et la gender history anglo-saxonne (intervention au Congrès de Montréal en 1994 ; organisation en novembre 1997, d'un colloque à Rouen sur le thème : " L'histoire sans les femmes est-elle possible ? Réflexion épistémologique et pluralités des approches "). D'autre part sur l'accès des femmes à la citoyenneté politique depuis la Seconde guerre mondiale et c'est sur ce thème précis que les recherches se développeront en Avignon dans les prochaines années.

17Celles, en cours, de M. Ferrières sur l'identité culturelle provençale - à travers notamment la culture matérielle et l'histoire de la consommation - et sur les usages patrimoniaux du XVIIIe au XXe siècles, comme celles, déjà bien avancées, de R. Mencherini sur les traits propres à la région s'agissant de l'histoire du mouvement ouvrier, de la Seconde guerre mondiale ou des pratiques politiques ou syndicales plus récentes ont fait l'objet de nombreuses publications. Tous ces historiens s'intéressent aussi bien aux identités culturelles, religieuses, qu'aux groupement sociaux eux-mêmes. Leurs travaux rencontrent ceux, bientôt publiés, de N. Petiteau qui, elle, a travaillé sur l'identité d'un groupe social bien particulier, la noblesse d'Empire et appartient elle aussi au Centre Pierre Léon, ou bien les enquêtes d'O. Rouchon sur la noblesse pisane aux XVIe-XVIIe siècles. Cette convergence d'intérêts les incitent d'une part à mettre au programme de leur prochaines recherches, à côté du problème classique des mobilités géographiques et sociales, le thème de la circulation des modèles culturels " notamment entre Paris et la Province -, et d'autre part à tenter de mieux cerner les fonctions et le contenu du ou d'un patrimoine dans l'élaboration d'une identité culturelle.

18Leurs enquêtes sont donc en phase avec l'un des axes majeurs de la politique scientifique de l'Université et elles retiennent aussi l'attention de tous leurs collègues, qu'il s'agisse par exemple des spécialistes de l'antiquité qui, avec B. Cabouret travaillant sur Libanios, s'intéressent aux oppositions culturelles au sein du monde romain tardif ou qui, avec M. Provost, mesurent les effets de la romanisation en Gaule, ou bien des médiévistes qui, en observant les formes de la territorialisation du pouvoir entre le Xe et le XVe siècles, se posent sans cesse le problème de la construction institutionnelle, politique et sociale des communautés et de leurs identités, notamment culturelles.

19Ces thèmes " transversaux ", ou la notion de " patrimoine " joue un rôle central, donnent lieu aussi à la tenue d'un séminaire annuel où sont conviés les étudiants de maîtrise, les inscrits en DEA (une douzaine) et les doctorants (plus d'une vingtaine) travaillant sous notre direction.

20Au total, huit opérations, modestes et ponctuelles mais bien ciblées, sont programmées pour les deux années à venir (1998-2000) :

  • Poursuite de la carte archéologique de la Gaule (responsable M. Provost)

  • Les sources italiennes concernant Avignon et le Comtat venaissin pontifical (responsables J. Chiffoleau et M. Ferrières)

  • Enquêtes sur le Palais des papes, sur les lieux de la puissance publique et sur l'histoire de la procédure criminelle à la fin du Moyen Âge (en liaison avec l'UMR 5648 de Lyon 2 ; responsable J. Chiffoleau)

  • Inventaire et publication des statuts communaux comtadins (responsables : J. Chiffoleau, M. Ferrières)

  • Recherches la mobilité sociale dans le premier XIXe siècle (responsable : N. Petiteau)

  • Les élites ouvrières en Provence des années 1930 aux années 1960 (responsable R. Mencherini)

  • L'accès des femmes à la citoyenneté politique (responsable : F. Thébaud)

  • Réflexion commune sur le concept de patrimoine et sur ses usages contemporains (responsables : M. Provost, J. Chiffoleau, M. Ferrières, F. Thébaud).

Partenaires, réseaux et collaborations

211. Autres équipes Université-CNRS

22Les historiens de l'Université d'Avignon travaillent actuellement avec plusieurs UMR aixoises (UMR 9968 " Centre Camille Jullian ", UMR 6572 " Laboratoire d'archéologie médiévale méditerranéenne " et UMR 9958 " TELEMME ") mais il faut noter surtout les liens étroits qu'ils entretiennent avec trois Unités mixtes lyonnaises : UMR 5649 " Institut Fernand Courby ", UMR 5599 " Centre Pierre Léon d'histoire économique et sociale " et UMR 5648 " Histoire et archéologie du monde méditerranéen et des pays rhodaniens au Moyen Âge ". Avec cette dernière notamment et avec le DEA d'histoire et d'archéologie médiévales du monde méditerranéen de Lyon, les relations sont constantes et fructueuses. La formation des étudiants doctorants et plusieurs enquêtes d'importance associent étroitement les enseignants chercheurs des deux villes.

23Par ailleurs, les historiens d'Avignon travaillent régulièrement avec d'autres équipes : M. Provost collabore par exemple avec l'ensemble des équipes Université/CNRS intéressées par la carte archéologique de la Gaule. J. Chiffoleau entretient des relations régulières avec l'URA 561 dirigée par M. Zerner à Nice qui travaille et fait travailler sur le Comtat venaissin et sur des thèmes proches de ses intérêts (l'hérésie). R. Mencherini a tissé des liens étroits avec l'IHTP de Paris. F. Thébaud travaille aussi avec l'Université de Paris VII. Un certain nombre d'enseignants-chercheurs ou de chargés de cours à l'Université d'Avignon participent aux activités de plusieurs GRD (n° 954, n° 1132, n° 13094, etc.).

24Cette dispersion est à la fois un héritage du passé mais aussi une nécessité qui tient à la très grande spécificité des sources utilisées et à des techniques d'analyses qui varient beaucoup d'une époque historique à l'autre et à la taille très modeste de l'équipe avignonnaise.

252. Institutions régionales

26Chargés de cours réguliers, intégrés aux programmes de recherches, les conservateurs d'un certain nombre de musées et ceux des archives départementale et municipale jouent un rôle essentiel dans l'activité du département d'histoire de la Faculté des lettres.

27Après accord des conseils de l'Université et de leurs institutions de tutelle, des conventions sont en cours de négociations avec : le Musée du Petit Palais, le Palais des papes, le Musée Calvet, les Archives départementales de Vaucluse, les Archives municipales d'Avignon, le Service archéologique de Vaucluse

283. Relations internationales

29Une convention existe déjà entre l'Université d'Avignon et l'École française de Rome. Elle concerne essentiellement l'histoire de la papauté au XIVe siècle en liaison avec l'antenne que l'École de Rome et l'IRHT ont fondé en Avignon il y une vingtaine d'années. Avec l'accord du directeur de l'École, A. Vauchez, nous souhaitons élargir cette convention à l'histoire romaine et à celle du Comtat venaissin des XVIe-XVIIIe siècles. Dans un cas comme dans l'autre, le contact avec la documentation italienne et avec les chercheurs de la Péninsule parait en effet indispensable.

30La présence à l'Université de Lausanne de l'un des meilleurs spécialistes de la papauté médiévale, A. Paravicini Bagliani, le succès des rencontres qu'il organise dans le cadre de la revue Micrologus (au comité scientifique de laquelle siège J. Chiffoleau) permettent aussi d'envisager dans les années à venir une fructueuse collaboration, déjà bien amorcée depuis une décennie à l'Université Lumière-Lyon 2, et qui pourrait se traduire par la tenue d'un colloque dès 1998.

31De même les liens existants entre certains enseignants-chercheurs de l'Université d'Avignon et les universités de Florence (J.-Cl. Maire Vigueur, Cl. Leonardi), la Scuola Normale Superiore de Pise (E. Castelnuovo, M. Rosa), de Duke (J. Shatzmiller, spécialiste de l'histoire juive provençale), de Berkeley (L. Mayali, spécialiste du droit canonique médiéval), de Stanford (K. Offen) devraient permettre à l'avenir le développement de collaborations plus institutionnalisées.

Encadrement, valorisation et gestion de la recherche

Encadrement de la recherche

32Depuis que l'UAPV a reçu l'habilitation pour la maîtrise d'histoire, environ 70 étudiants chaque année s'inscrivent pour préparer ce diplôme et suivent les cours de méthodologie et les séminaires de préparation du département d'histoire. Depuis 1997, ces rencontres seront également ouvertes aux étudiants en DEA ou aux doctorants travaillant dans et sur la région (qu'ils soient sous la direction des enseignants-chercheurs de l'UAPV habilités à diriger des thèses, ou sous celle de collègues des universités voisines).

33J. Chiffoleau a demandé et obtenu en 1994 la création du DEA " Histoire et archéologie médiévales. Mondes chrétiens et islamiques " sous le double sceau de l'Université Lumière-Lyon 2 et de l'EHESS. Il en a assumé la gestion jusqu'à la rentrée 1996. 40 étudiants y sont inscrits chaque année (dont un certain nombre d'anciens étudiants avignonnais). Depuis son arrivée à l'UAPV, il continue à donner des séminaires réguliers à Lyon et espère obtenir pour l'Université d'Avignon un sceau dans cette formation qui a pour vocation d'encadrer les jeunes chercheurs en histoire et en archéologie médiévales de tout le quart Sud-Est de la France.

34Depuis 1993, M. Provost et J. Chiffoleau ont fait soutenir 18 Diplômes d'études approfondies (dans le cadre du DEA " Histoire et archéologie médiévales " Lyon 2-EHESS n° 950085 et du DEA " Histoire, Langues et civilisations des mondes anciens " Lyon 2-Lyon 3-Clermont-Ferrand n° 910809). Quatre nouveaux DEA sont en préparation sous la direction de J. Chiffoleau à Lyon en 1996-1997. Un DEA est en préparation à Lyon sous la direction de F. Thébaud (dans le cadre du DEA " Histoire " dirigé par Y. Lequin, n° 911220).

35Ces trois enseignants-chercheurs dirigent par ailleurs seize thèses : J. Chiffoleau, sept thèses à l'École doctorale " Histoire " de Lyon 2 ; F. Thébaud, cinq thèses aux Écoles doctorales " Histoire " de Lyon 2 et " Sociétés occidentales " de Paris VII (dont une en co-tutelle) ; M. Provost, quatre thèses à l'École doctorale de Clermont-Ferrand). Une thèse a été soutenue sous la direction de J. Chiffoleau en décembre 1996 (P. Collomb, École doctorale Lyon 2).

Valorisation de la recherche

36Tous les enseignants-chercheurs du Laboratoire ont participé depuis trois ans à de nombreuses activités valorisant leurs recherches, notamment l'organisation de colloques (voir les " résultats des recherches ") et la rédaction d'ouvrages destinés à un public large (voir la " liste des publications "). À quoi il faut ajouter :

  • des commissariats d'expositions : Esther Moench, Or et Azur. Autour de l'œuvre de Bartolo di Fredi, Musée du Petit Palais, juin-septembre 1993 ; Robert Mencherini, Des années noires aux années tricolores, Marseille, Hôtel du conseil général, septembre-novembre 1994 ; Esther Moench, Les dits du coffre. Autour des cassoni de mariages toscans du XVe siècle, Musée du Petit Palais, juin-septembre 1994 ; Esther Moench, avec Dominique Vingtain, Deux Palais pour Rodin, Palais des papes et Musée du Petit Palais, juin-septembre 1996 ; Esther Moench, Brocards célestes, Petit Palais, été 1997 ; Alain Girard a été commissaire de plusieurs expositions en 1997 dont Frédéric Mistral, les mariniers du Rhône et le sacré à Pont-Saint-Esprit en juin-septembre et Dessins inédits de Nicolas Mignard à Villeneuve-lès-Avignon en novembre-janvier 1998.

  • l'organisation de cycles de conférences destinées à un public plus large : H. Deronne, très nombreuses conférences à Martigues, Nîmes, Avignon, Saint-Didier, essentiellement sur les paysagistes provençaux du XIXe siècle ; B. Cabouret, chaque année entre mars et mai, organisation d'un important cycle de conférences dans le cadre des Journées de l'Antiquité des régions PACA et Languedoc-Roussillon, où sont mis à contribution les conservateurs des musées (par exemple, en 1996, O. Cavallier du Musée Calvet), les chercheurs de la région et les meilleurs spécialistes de la discipline. En 1996, dix conférences ont été ainsi organisées à la Faculté des lettres auxquelles il faut ajouter des visites sur le terrain et la tenue de tables-rondes plus nettement destinées au chercheurs (par exemple sur " la femme et la mariage dans la Grèce antique " en avril 1995 en liaison avec le Musée Calvet et un projet d'exposition sur le même thème) ; Y. Grava, chaque année, organisation d'un cycle de conférences sur un thème précis et assurées par des universitaires à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon dans le cadre du Cercle d'études médiéval dont Y. Grava assure par ailleurs la direction.

  • des participations à la rédaction de revues destinées au public cultivé et l'utilisation de nouveaux supports de communication : J. Chiffoleau est membre du comité scientifique de la revue italienne de vulgarisation Storia e dossier (avec G. Arnaldi, F. Cardini, J.-Cl. Maire Vigueur, R. Villari, etc.). Il est aussi correspondant de la rédaction de la revue L'Histoire (avec P. Ory, O. Wievorka, etc.), où il donne régulièrement des articles ; F. Thébaud écrit aussi de nombreux articles dans la revue L'Histoire et dans les volumes de la collection Autrement, etc. ; A. Girard a assuré la création d'un CD Rom sur le Musée d'art sacré du Gard, 1996

Gestion de la recherche et responsabilités scientifiques

37J. Chiffoleau a été membre de la commission " Sciences humaines " du Centre national du livre (1992-1996), directeur (jusqu'en 1994) du Centre interuniversitaire d'histoire et d'archéologie médiévales de Lyon (Université Lumière-Lyon 2-École des hautes études en sciences sociales), directeur (jusqu'en 1996) du DEA d'histoire et d'archéologie médiévales (mondes chrétiens et islamiques) de Lyon. Membre de l'Institut universitaire de France (1991-1996). Il est responsable " recherche " au sein du département d'histoire de la Faculté des lettres d'Avignon. Il est aussi membre de l'UMR 5648, du Comité scientifique de la revue Micrologus (Nature, Sciences and Medieval Societies), et de la Società Internazionale per lo Studio del Medioevo Latino (Florence).

38M. Ferrières est directrice du département d'histoire de la Faculté des lettres et membre du Conseil des études et de la vie universitaire de l'Université d'Avignon.

39R. Mencherini est directeur d'études à l'IUFM d'Aix-Marseille et directeur du département de formation et de recherche " sciences de l'homme et de la société " du même Institut. Il est coordonnateur pour les régions Provence-Côte-d'Azur et Corse de la recherche prosopographique pour le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier (1940-1968).

40M. Provost dirige depuis 1988 " la banque de données archéologiques sur la France antique " qui produit les cartes archéologiques de la Gaule romaine (sous l'autorité conjointe de l'Institut de France, du ministère de l'Enseignement supérieur, du CNRS, avec le concours des collectivités locales). Il a été directeur du département d'histoire de l'Université de Clermont, membre du Conseil scientifique de la même université de 1990 à 1993.

41F. Thébaud a été membre de l'Institut universitaire de France (1992-1997). Elle est membre du Comité de rédaction du Mouvement Social et co-directrice de la revue Clio, Histoire, femmes et sociétés. Elle est aussi présidente de la section française de la " Fédération internationale pour la recherche en histoire des femmes ".

Haut de page

Bibliographie

Publications durant la période 1994-1998

Ouvrages personnels ou direction d'ouvrages collectifs

Jacques CHIFFOLEAU, A. PARAVICINI BAGLIANI et Lauro MARTINES [dir.], Riti e rituali urbani nell Occidente medievale, Spolète, Biblioteca di " Medieoevo latino ", 1994, 334 p.

Alain GIRARD, Musée d'art sacré du Gard, Bruxelles, 1995.

Alain GIRARD, L'aventure gothique entre Pont-Saint-Esprit et Avignon du XIIIe au XVe siècles, Aix-en-Provence, Edisud, 1996, 190 p.

Jean-Claude MEFFRE et Jean-Louis BALLAIS, Le Plan-de-Dieu. Géo-archéologie et histoire d'un paysage anthropisé, numéro spécial de Études Vauclusiennes, n° LV, 1996, 97 p.

Robert MENCHERINI, La Libération et les entreprises sous gestion ouvrière, Marseille, 1944-1948, Paris, L'Harmattan, 1994, 220 p.

Robert MENCHERINI, Un Midi méditerranéen au temps des restrictions, des réfugiés et de la Résistance, Marseille et les Bouches-du-Rhône, 1939-1945, approche d'une spécificité méridionale, Aix-en-Provence, 1996, 299 p.

Esther MŒNCH, Catalogue des primitifs italiens du Musée des Beaux-Arts de Strasbourg, Strasbourg, 1993.

Françoise MOREIL et Anne-Marie DUPORT, Religion et éducation à Nîmes du XVIe au XVIIIe siècles, Nîmes, Archives départementales du Gard, 1995, 85 p.

Natalie PETITEAU, L'horlogerie des Bourgeois conquérants, Annales littéraires de l'Université de Besançon, n° 507, Paris, diffusion Les Belles Lettres, 1994, 224 p.

Natalie PETITEAU, Élites et mobilités. La noblesse d'Empire au XIXe siècle (1808-1914), Paris, La Boutique de l'Histoire éditions, 1997, 713 p.

Michel PROVOST, Le Val de Loire dans l'Antiquité, Paris, Éditions du CNRS, 1993 (52e supplément à Gallia), 426 p.

Michel PROVOST, J.-F. CHEVROT et J. TRAODEC, Carte archéologique du Cher, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, fascicule 18, 1993, 370 p.

Michel PROVOST, G. COULON et alii, Carte archéologique de l'Indre, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, fascicule 36, 1993, 240 p.

Michel PROVOST, B. RÉMY et M.-Ch. PIN-CARRÉ, Carte archéologique de la Haute Loire, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, fascicule 43, 1994, 192 p.

Michel PROVOST et Ch. JOUANNET, Carte archéologique de Clermont-Ferrand, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, fascicule 63/1, 290 p.

Michel PROVOST, Ch. JOUANNET et alii, Carte archéologique du Puy-de-Dôme, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, fascicule 63/2, 1994, 374 p.

Michel PROVOST et P. VALLAT, Carte archéologique du Cantal, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, fascicule 15, 1996.

Michel PROVOST, J. et D. HIENARD, E. BERNARD et J. PASCAL, Carte archéologique de la Vendée, Paris, Académie des inscriptions et Belles-Lettres, fascicule 85, 1996. 200 p.

Françoise RÜCKLIN, La condition humaine d'après Dürer. Essai d'interprétation symbolique des " Meisterstiche ", Zürich, Thesis Verlag, 1995 (2 tomes).

Françoise THÉBAUD, Écrire l'histoire des femmes, Paris, Éditions de l'ENS Fontenay-Saint-Cloud, 1997.

Françoise THÉBAUD [dir.], Les processus d'intégration des femmes au politique. Féminismes et cultures nationales, Lyon, 1997.

Contributions dans des actes de colloques ou participations a des ouvrages collectifs

Bernadette CABOURET, " L'oracle de la source Castalie à Daphné près d'Antioche : un exemple d'hydromancie ", dans Eukrata, Mélanges offerts à Claude Vatin, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence, 1994, pp. 95-104.

Jacques CHIFFOLEAU, " Sur le crime de majesté médiéval ", dans Genèse de l'État moderne en Méditerranée, Rome, Collection de l'École française de Rome n° 168, 1993, pp. 183-313.

Jacques CHIFFOLEAU, " I ghibellini nel regno di Arles ", dans Federico I e le città italiane. Actes du Congrès d'Erice (22-29 septembre 1991), Palerme, Sellerio editore, 1994, pp. 364-388.

Jacques CHIFFOLEAU, " L'emblématique, entre le jeu et l'obsession ", dans B. ANDENMATTEN, A. PARAVICINI BAGLIANI et A. VADON [dir.], Héraldique et emblématique de la Maison de Savoie (XIe-XVIe siècles), Lausanne, Cahiers lausannois d'histoire médiévale n° 10, 1994, pp. 207-221.

Jacques CHIFFOLEAU, " Analyse d'un rituel flamboyant. Paris, mai-août 1412 ", dans Riti e rituali urbani nell'Occidente medievale, Spolète, Biblioteca di " Medieoevo latino ", 1994, pp. 215-245.

Jacques CHIFFOLEAU, " Les gibelins du Royaume d'Arles ; notes sur les réalités impériales en Provence dans les deux premiers tiers du XIIIe siècle ", dans Papauté, monachisme et théorie politique, Mélanges Marcel Pacaut, Lyon, 1994, pp. 669-695.

Jacques CHIFFOLEAU, " Conclusion ", dans Olivier FARON et E. HUBERT [dir.], Le sol et l'immeuble. les formes dissociées de propriété immobilière dans les villes de France et d'Italie (XIIe-XIXe siècles). Actes de la table ronde de Lyon (mai 1993), Rome/Lyon, Collection de l'École française de Rome/Collection d'histoire et d'archéologie des Presses universitaires de Lyon, 1995, pp. 309-325.

Jacques CHIFFOLEAU, " La vie religieuse au temps du premier concile de Lyon ", dans 1245-1995. 750e anniversaire du premier concile de Lyon. Conférences et homélies prononcées à la primatiale Saint-Jean de Lyon (octobre 1995), Lyon, Comité d'art sacré, 1995, pp. 46-64.

Jacques CHIFFOLEAU, " Les transformations de l'économie paroissiale en Provence (vers 1260-vers 1480) ", dans A. PARAVICINI BAGLIANI et V. PASCHE [dir.], La parrochia nel Medioevo : economia, scambi, solidarietà, Actes du colloque de Lausanne (octobre 1991), collection Italia Sacra n° 53, Rome, Herder Editrice, 1995, pp. 61-117.

Jacques CHIFFOLEAU, "  Contra naturam. Une approche casuistique de la nature au XIIe-XIVe siècles ", dans The Theatre of Nature. Actes du Congrès de Lausanne (octobre 1994).- Micrologus. Nature, Sciences and Medieval Societies, n° 4, Todi, Brepols, 1996.

Madeleine FERRIÈRES, " L'évêque, l'usurier et le banquier charitable ", dans Bernard PLONGERON [dir.], De la charité à l'action sociale : religion et société, Paris, Éditions du CTHS, 1995, pp. 17-29.

Madeleine FERRIÈRES, " Les Monts-de-Piété dans le Midi de la France ", dans Jean-Paul GUTTON [dir.], Guide du chercheur en histoire de la protection sociale, volume I, Paris, Association pour l'étude de la Sécurité sociale, 1994, pp. 83-84.

Madeleine FERRIÈRES, " Monts-de-Piété ", dans L. BÉLY [dir.], Dictionnaire de l'Ancien Régime, Paris, Presses universitaires de France, 1996.

Alain GIRARD, " Les salles d'apparat de Guillaume de Piolenc ", dans Hommage à Robert Saint-Jean,Art et histoire dans le Midi rhodanien, Xe-XIXe siècle, Montpellier, 1993, pp. 199-215.

Alain GIRARD, " Sources de la gestion de chantiers de construction à la fin du Moyen Âge ", dans Les sources d'information et leur transmission en gestion et management, Toulouse, 1994, pp. 73-83.

Alain GIRARD, " Blaise l'écuyer, "maistre des ouvrages" de la cathédrale de Carpentras et de la collégiale de Pont-Saint-Esprit au XVe siècle : profil "une carrière" ", dans Autour des maîtres d'œuvre de la cathédrale de Narbonne, Narbonne, 1995, pp. 95-104.

Alain GIRARD, " Être peintre pour les chartreux ", dans Akten des II intrenationalen Kongress für Kartaüserforschung in der Kartause Ittingen, Ittingen, 1995, pp. 225-236.

Alain GIRARD, " De l'image en chartreuse ", dans Mystical Tradition and the Cartusians .- Analecta Cartusiana, 130/3 (1995), pp. 145-155.

Yves GRAVA, " Les ambassades provençales au XIVe siècle et les enjeux de la communication ", dans La circulation des nouvelles au Moyen Age, actes du 24e congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public (Avignon, 1993), Paris/Rome, Publications de la Sorbonne/École française de Rome, 1994, pp. 25-36.

Yves GRAVA, " le clerc marié ", dans Le clerc au Moyen Âge, actes du colloque du CUERMA (mars 1995), Aix-en-Provence, Publications du CUERMA Université de Provence (Sénéfiance n° 37), 1995, pp. 231-242.

Yves GRAVA, " Félonies et vilenies dans la Basse Provence du XIVe siècle Essai anthropologique d'histoire ", dans Félonie, trahison, reniements au Moyen Âge, actes du colloque du CRISIMA.- Les cahiers du CRISIMA, n° 3, Publications de l'Université de Montpellier, 1996.

Yves GRAVA, " Villeneuve-lès-Avignon ", dans Lexicon des Mittelalters, Munich, 1997.

Armand JAMME, " Les soudoyers pontificaux d'Outremont et leurs violences en Italie (1372-1398) ", dans La guerre, la violence et les gens au Moyen Âge, tome I, actes du 119e Congrès des sociétés savantes (Amiens 1994), Paris, CTHS, 1996, pp. 151-168.

Dominique JAVEL, " Le catéchisme illustré de Philippe Faure de Sardiges (fin XIXe siècle ", dans Catéchisme et confession de foi, actes du VIIIe colloque Jean Boisset, Montpellier (octobre 1993), Montpellier, 1995, pp. 455-474.

Dominique JAVEL, " La mémoire des 332 victimes d'Orange à l'époque contemporaine ", dans Révolution et Contre-Révolution à Orange (1794-1994), actes du colloque d'Orange (juillet 1994), Orange, 1995, pp. 50-73.

Dominique JAVEL, " Des chrétiens dans le Festival d'Avignon (1947-1996) ", dans Gérard CHOLVY [dir.], L'Église et la culture, Montpellier, Presses de l'Université Paul-Valéry, 1997, pp. 215-232

Jean-Claude MEFFRE, " Espace rural autour de Vaison-la-Romaine : habitat et morphologie agraire à l'époque gallo-romaine ", dans Les campagnes de la France méditerranéenne dans l'Antiquité et le haut Moyen Âge. Études micro-régionale, D.A.F. n° 42, 1994, pp. 56-72.

Robert MENCHERINI et C. OPPETIT, " La logique de la collaboration d'État ", dans C. OPPETIT [dir.], Marseille, Vichy et les nazis, Le temps des rafles et la déportation des juifs, Marseille, Amicale des déportés d'Auschwitz et des camps de Haute-Silésie, 1993, pp. 21-45.

Robert MENCHERINI et C. OPPETIT, " Un aspect de la collaboration d'État : la destruction du Vieux-Port et les rafles des juifs à Marseille ", dans Michel PITEAU [dir.], La Provence et la France de Munich et à la Libération (1938-1945), Les rencontres de l'Histoire, Salon-de-Provence, Diffusion Édisud, 1994, pp. 137-145.

Robert MENCHERINI et C. OPPETIT, " Les Bouches-du-Rhône ", dans Philippe BUTON et Jean-Marie GUILLON [dir ], Les pouvoirs en France à la Libération, Paris, Belin, 1994, pp. 518-527.

Robert MENCHERINI, R. FRANK et J.-M. FLONNEAU, " Conclusion ", dans Alain BELTRAN, Robert FRANK et Henri ROUSSO [dir.], La vie des entreprises sous l'occupation, Paris, Belin, 1994, pp. 371-395.

Robert MENCHERINI et C. OPPETIT, " L'industrie marseillaise ", dans Alain BELTRAN, Robert FRANK et Henri ROUSSO [dir.], La vie des entreprises sous l'occupation, Paris, Belin, 1994, pp. 353-369.

Robert MENCHERINI, " La Résistance comparée : Résistance et résistants dans les Bouches-du-Rhône, les chemins de l'engagement et de l'enracinement ", dans L'Aveyron 1939-1945, un département dans la guerre, Rodez, ANACR, 1995, pp. 160-166.

Robert MENCHERINI, " La ville comme élément de la stratégie ", dans Laurent DOUZOU, Robert FRANK, Denis PESCHANSKI et Dominique VEILLON [dir.], La Résistance et les Français. Villes, centres et logiques de décision, Paris, IHTP-CNRS, 1995, pp. 229-240.

Esther MŒNCH, " La Renaissance en Italie " dans Mille peintures des Musées de France, Paris, Gallimard, 1993, pp. 40-65.

Esther MŒNCH, notices " Madone du Museo di Palazzo Venezia ", " Madone dite Madame à la caille ", " Cycle du Palazzo ducal de Mantoue ", " tête de femme ", etc. dans Pisanello : le peintre aux sept vertus, catalogue de l'exposition de Paris, Paris, Musée du Louvre, 1996.

Esther MŒNCH, " Stefano da Verona : la mort critique d'un peintre ", dans Mélanges offerts à Michel Laclotte, Paris, 1994, pp. 78-97.

Esther MŒNCH, " Verona : gli anni del Quattrocento ", dans Pisanello, catalogo della mostra, Verona, Museo di Castelvecchio, 1996, pp. 450-465.

Esther MŒNCH, " Stefano da Verona ", " Jean d'Arbois " et " Giovanni Badile ", dans Dictionary of Art Mac Millan, Londres, 1996.

Esther MŒNCH, notices " Vierge à l'enfant ", " Madonne à la caille ", " têtes de femmes ", " jeunes femmes au balcon ", etc. dans le catalogue Pisanello, Musée du Louvre (Paris mai-août 1996), Paris, Réunion des Musées nationaux, 1996

Françoise MOREIL, " La cosmogonie de l'intendant Basville ", dans Mélanges Anne Blanchard, Montpellier, 1993, pp. 181-194.

Françoise MOREIL, " La correspondance de l'intendant Basville ", dans Actes du 120e Congrès des sociétés savantes, Paris, CTHS, 1997, pp. 237-241.

Françoise MOREIL, " Nîmes " et " Montpellier ", dans Languedoc protestant (XVIe-XVIIIe siècles) : itinéraires huguenots. - Études et communications, 1997.

René MOULINAS, A. MAUREAU et A. SIMON, " La naissance du département de Vaucluse ", dans R. GROSSO, Histoire de Vaucluse, tome I, Avignon, Éditions A. Barthélémy, 1993, pp. 12-78

René MOULINAS, " Les avatars du Courrier d'Avignon dans les premières années de la Révolution ", dans Les gazettes européennes de langues française (XVIIe-XVIIIe siècles), actes de la Table-Ronde internationale de Saint-Étienne (mai 1992), Saint-Étienne, Publications de l'Université de Saint-Étienne, 1993, pp. 63-74.

René MOULINAS, " Dans les États du pape : un enseignement pour les chrétiens ", dans Les juifs de France, Paris, Desclée de Brouwer, 1994, pp. 44-50.

René MOULINAS, " Avignon, Rome et la Révolution " dans Jean-Clément MARTIN [dir.], Religion et Révolution, actes du colloque de Saint-Florent-le-Viel (mai 1993), Paris, Anthropos, 1994, pp. 119-139.

René MOULINAS, " L'image des juifs ", dans Entre idéal et réalité : Finances et religion. Actes du colloque international de Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand, Publications de l'Institut d'études du Massif central, 1994, pp. 233-238.

René MOULINAS " Violences à Avignon : les massacres de la Glacière (octobre 1791)  " dans Ville et Révolution française, actes du colloque international de Lyon, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 1994, pp. 93-103.

René MOULINAS, participation à B. COUSIN [dir.], Hommes du Dieu et Révolution en Provence, Brepols, Turhout, 1995, pp. 48-54, pp. 124-126 et pp. 131-133.

René MOULINAS, " Les maçons du pape à Avignon ", dans La Franc-maçonnerie, Paris, Desclée de Brouwer, 1996, pp. 62-66.

René MOULINAS, " Le fédéralisme au village : le cas de Caromb (Vaucluse) en juillet 1793 ", dans Les fédéralismes. Réalités et représentations (1789-1874), actes du colloque de Marseille (septembre 1993), Aix-en-Provence, Publications de l'université de Provence, 1995, pp. 167-174.

Natalie PETITEAU, " De la terre à l'industrie : des fabricants de boîtes de montre entre France et Suisse (1780-1939) ", dans Jean-Luc MAYAUD et Philippe HENRY [dir.], Horlogerie, le temps de l'histoire, Annales littéraires de l'Université de Besançon, Paris, Diffusion Les Belles Lettres, 1995, pp. 185-196.

Natalie PETITEAU, " Le Paris de la noblesse d'Empire ", dans Claude-Isabelle BRELOT [dir.], Noblesses et villes (1780-1950). Actes du colloque de Tours, 17-19 mars 1994, Tours, Université de Tours, collection des sciences de la ville, 1995, pp. 193-204.

Natalie PETITEAU, " Les anoblis du Premier Empire (1808-1914) : une identité perdue ? ", dans L'identité nobliliaire. Dix siècles de métamorphoses (IXe-XIXe siècle), Le Mans, Publications du Laboratoire d'anthropologie du Mans, Université du Maine, 1997, pp. 100-109.

Françoise THÉBAUD, " Von Proudhon bis Petain. Frauenarbeit : Konzepte, Meinungen und Wirklicheit ", dans M. CHRISTLADER et Fl. HERVÉ [dir.], Bewegte Jahre. Frankreichsfrauen, Dusseldorf, Zebulon Verlag, 1994, pp. 108-121.

Françoise THÉBAUD, " Femmes et guerre en France au XXe siècle ", dans I. MONAT DEUSA [dir.], Mujeres e Historia : feminismo, Historia de las mujeres e interpelaciones a la Historia, Valence, Universidad Internacional Menendez Pelayo, 1994, pp. 8-32.

Françoise THÉBAUD [dir.], " Résistances et Libérations, France 1940-1945 ", dans Clio, Histoire, femmes et sociétés, n° 1, automne 1995.

Articles dans des revues ayant un comité de lecture

Bernadette CABOURET, " Le dernier combat d'Athènes pour la liberté des Grecs et le plaidoyer de l'orateur Hypéride. 322 av.J.-C. ", dans L'Information historique, 1996.

Bernadette CABOURET, " Daphné et Claros : deux sanctuaires oraculaires d'Apollon ", dans Dossiers d'étude pour l'enseignement des langues anciennes, n° 19, CNARELA-ARELAS, juin 1996.

Bernadette CABOURET et Alain FOUCHARD, " Législateurs et tyrans à l'époque archaïque ", dans Historiens et géographes , novembre 1996.

Bernadette CABOURET, " Être femme et se marier dans l'Antiquité ", dans Études vauclusiennes, 1996.

Bernadette CABOURET, " Julien et Delphes. La politique religieuse de l'empereur Julien et le dernier oracle ", dans Revue des études anciennes, 1996.

Bernadette CABOURET, " Les cultes grecs d'Antioche ", dans TOPOI, 1996.

Jacques CHIFFOLEAU, " Saint Louis, Frédéric II et les constructions institutionnelles du XIIIe siècle ", dans Médiévales, 1997/45.

Madeleine FERRIÈRES, " De la montagne à la plaine du Comtat : migrer à Carpentras aux siècles classiques ", dans Études vauclusiennes, n° 50, juillet-décembre 1993, pp. 17-25.

Madeleine FERRIÈRES, " Pauvreté et crédit. Les années difficiles à Avignon et dans le Comtat, XVIIe-XVIIIe siècles ", dans Provence historique, tome 43, n° 171, janvier-mars 1993, pp. 88-99.

Alain GIRARD, " Un musée départemental d'art sacré. Le programme muséographique du musée d'art sacré du Gard ", dans Revue d'histoire de l'Église de France, n° 208, 1996, pp. 109-124.

Yves GRAVA, " Pêcheurs et bourdigaliers de l'étang de Berre à la fin du Moyen Âge ", dans La Gazette des archives, revue de l'association des archivistes français, n° 174-175.

Armand JAMME, " Bâtardise et patrimoine : les débuts dans la vie d'Antoine de La Sale (1386-1411) ", dans Bibliothèque de l'École des chartes, tome 153, 1995, pp. 161-175.

Dominique JAVEL, " Des cantiques en provençal dans le catéchisme du XVIIIe siècle ", dans Provence historique, tome XLIII, fascicule  171, 1993.

Dominique JAVEL, " Pratique religieuse et histoire. Permanence d'attitudes religieuses dans l'arrondissement de Carpentras (1960) ", dans Études vauclusiennes, n° L, juillet-décembre 1993.

Dominique JAVEL, " Les pèlerinages du diocèse d'Avignon à Lourdes depuis 1872 ", dans Provence historique, tome XLV, fascicule 182, décembre 1995, pp. 559-574.

Dominique JAVEL, " Un exemple de structure de sociabilité : les cercles d'étude dans le diocèse d'Avignon (1890-1930) ", dans Provence historique, tome XLVII, n° 87, 1997, pp. 59-69.

Jean-Claude MEFFRE, " Problèmes d'extension du cadastre B d'Orange en territoire cavare et voconce ", dans Revue archéologique narbonnaise, 26, 1993, pp. 131-138.

Robert MENCHERINI, " Simone Weil dans les archives judiciaires d'Aix-en-Provence ", documents présentés par Robert Mencherini, et " Simone Weil à Marseille et la "demande pour être admise en Angleterre" ", dans Cahiers Simone Weil., tome XVII, n° 4, décembre 1994, pp. 327-362.

Robert MENCHERINI, " Conséquences sanitaires des pénuries alimentaires dans les Bouches-du-Rhône ", dans Le temps des restrictions en France.- Cahiers de l'IHTP, n° 32-33, mai 1996, pp. 419-432.

Françoise MOREIL, " Le Collège de Nîmes au XVIe siècle ", dans Bulletin de la Société des professeurs d'histoire et de géographie, n° 351, 1995, pp. 23-25.

Françoise MOREIL, " Le collège et l'Académie Réformée de Nîmes aux XVIe et XVIIe siècles ", dans Le Lien cévenol, n° 104, janvier-mars 1996, pp. 14-17.

Natalie PETITEAU, " Napoléon Ier et la recomposition des élites dans la société post-révolutionnaire ", dans Incontri Meridionali, Rivista quadrimestrale di storia e cultura, 2/3, 1993, pp. 307-326.

Natalie PETITEAU, " Échec institutionnel, réussite sociale : le baron Janet, anobli du Premier Empire ", dans Mémoires de la Société d'émulation du Jura, 1992, pp. 231-255.

Natalie PETITEAU, " Un aristocrate de la noblesse impériale : le général comte Pajol ", dans Mémoires de la Société d'émulation du Doubs, 1993, pp. 39-55.

Natalie PETITEAU, " Identité sociale et engagement politique : les anoblis de Napoléon Ier face au bonapartisme (1814-1870) ", dans Revue européenne d'histoire, 1996, n° 2, pp. 161-170.

Natalie PETITEAU, " Prosopographie et noblesse impériale : de l'histoire d'une élite à l'histoire sociale ", dans Histoire, économies et sociétés, tome 17, n° 2, 1998, pp. 277-285.

Natalie PETITEAU, " Un groupe socio-professionnel oublié : les vétérans du Premier Empire ", dans Cahiers d'histoire, n° 1, 1998, pp. 25-45.

Natalie PETITEAU, " Les lignages de la noblesse d'Empire entre partis et pouvoirs locaux au XIXe siècle ", dans Rives nord-méditerranéennes, n° 1, 1998, pp. 53-65.

Laurent SCHNEIDER et D. PAYA, " Le site de Saint-Sébastien-de-Maroiol (34) et l'histoire de la proche campagne du monastère d'Aniane ", dans Archéologie médiévale, C.N.R.S. Éditions, tome 25, 1995, pp. 133-181.

Doctorats, habilitations et thèses soutenues par des membres de l'équipe

Doctorat d'État (ancien régime) et habilitations à diriger les recherches

Alain GIRARD, Art et société dans la basse vallée du Rhône à la fin du Moyen Âge, doctorat d'État ancien régime, Université de Toulouse, janvier 1995 (Jury : Y. Bruand, P. Paravy, M. Pradalier, Ph. Contamine, A. Prache et J. Bousquet).

Yves GRAVA, Pouvoirs et sociétés : Martigues et les pays de l'étang de Berre au XIVe siècle. Étude d'une modernité, habilitation, Université d'Avignon, le 19 décembre 1994 (Jury : R. Fossier, Ch. de la Roncière, F. Autrand, L. Stouff et Y. Rinaudo).

Robert MENCHERINI, Forces sociales, pouvoirs et société à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône à la Libération et pendant la Seconde guerre mondiale. Approche d'une spécificité méridionale, habilitation, Université de Provence, janvier 1995 (jury : M. Agulhon, R. Frank, J.-M. Guillon, E. Témime et S. Wolikow).

Madeleine FERRIÈRES, Nécessités de vivre et besoin de paraître : un exemple de culture au quotidien à Avignon et dans le Comtat (XVIIe-XVIIIe siècles), habilitation, Université de Provence le 14 octobre 1995 (Jury : F. Bayard, B. Cousin, Ph. Joutard, R. Moulinas et D. Roche)

Thèses de doctorat nouveau régime

Dominique JAVEL, Transmettre la foi au diocèse d'Avignon (XIXe-XXe siècles), Université de Montpellier, le 13 janvier 1996 (Jury : Y.-M. Hilaire, Cl. Mauron, R. Moulinas, Ch. Amalvi et G. Cholvy directeur).

Natalie PETITEAU, Les anoblis du Premier Empire et leur postérité (1808-1914) : une identité perdue, Université de Tours, 2 décembre 1995 (jury : L. Bergeron, J.-P. Chaline, Y. Lequin, H.G. Haupt et Cl.-I. Brelot, directeur).

Laurent SCHNEIDER, Monastères, villages et peuplement en Languedoc central : les exemples d'Aninae et de Gellone (VIIIe-XIIe siècles), Université de Provence, le 4 mai 1996 (jury : P. Bonassie, M. Bourin, G. Demians d'Archimbaud, J.-M. Pesez et M. Fixot directeur).

DEA ou thèses en cours sous la direction des chercheurs de la formation

18 Diplômes d'études approfondies (dans le cadre du DEA " Histoire et archéologie médiévales " Lyon 2-EHESS n° 950085 et du DEA " Histoire, Langues et civilisations des mondes anciens " Lyon 2-Lyon 3-Clermont-Ferrand n° 910809) ont été soutenus sous la direction de J. Chiffoleau et M. Provost depuis 1993. Cinq DEA sont en préparation sous la direction de J. Chiffoleau ou de F. Thébaud en 1997-1998 à Lyon. Seize thèses sont en préparation sous la direction de ces trois enseignants-chercheurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Estève, « " Territoires, pouvoirs, identités ". Le laboratoire d'histoire de l'Université d'Avignon (Jeune équipe 2222) », Cahiers d'histoire [En ligne], 43-2 | 1998, mis en ligne le 18 janvier 2008, consulté le 25 octobre 2014. URL : http://ch.revues.org/178

Haut de page

Auteur

Christian Estève

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org