Navigation – Plan du site
Articles

Aux sources de l'agrarisme républicain : la propagande démocrate-socialiste et les campagnes (1848-1851)

Annie Bleton-Ruget

Résumés

En 1848, la crise frumentaire de la fin de la Monarchie de Juillet, les craintes suscitées par l'émigration rurale, l'installation du suffrage " universel " et les débats sur le contenu du nouveau régime donnent à la question agricole une dimension nationale. Jusque là dévalorisée, la paysannerie qui voit son rôle politique accru par les droits politiques qui lui sont accordés fait l'objet d'investissements multiples. Le contexte social et politique de la Seconde République offre des conditions favorables à la construction d'identités sociales proposées à la paysannerie comme images d'elle-même et à l'investissement de ces images dans le combat politique. L'examen des dispositifs stratégiques et des thématiques de la propagande démocrate-socialiste, l'attention portée à ceux qui ont été ses porte-parole, la prise en compte des circonstances de son élaboration, permettent de saisir l'émergence de l'image d'une paysannerie républicaine dont les traits ont été appelés à durer.

Haut de page

Entrées d’index

Chronologique :

XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Annie Bleton-Ruget, « Aux sources de l'agrarisme républicain : la propagande démocrate-socialiste et les campagnes (1848-1851) », Cahiers d'histoire [En ligne], 43-2 | 1998, mis en ligne le 18 janvier 2008, consulté le 25 octobre 2014. URL : http://ch.revues.org/175

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org