Navigation – Plan du site
Articles

Les populations du Puy-de-Dôme face à la nouvelle République

Mathias Bernard

Résumés

Cet article cherche à montrer comment la population, majoritairement rurale, du département du Puy-de-Dôme a réagi aux événements parisiens de 1848 et expérimenté de nouvelles formes d'action politique. Dans les premiers mois de la nouvelle République, le peuple est intervenu fréquemment dans la vie politique locale, par des fêtes, des pétitions ou des manifestations plus violentes. Cette implication s'inscrit en contradiction avec les résultats électoraux qui, au fil des scrutins, marquent la progression des conservateurs et le recours de plus en plus massif à l'abstention. L'apparent échec des républicains (qui se traduit par le triomphe de Louis-Napoléon Bonaparte en décembre 1848) s'explique autant par les difficultés économiques que par les hésitations des représentants locaux du gouvernement : refusant d'épurer massivement le personnel politique et administratif local, ils ont contribué au maintien de l'influence politique des notables. Toutefois, l'installation de la République a profondément transformé les comportements politiques des habitants du Puy-de-Dôme : l'avènement du suffrage " universel ", la multiplication des clubs et des comités, la création de journaux et le climat de liberté a favorisé l'expression d'un pluralisme politique, y compris dans les campagnes.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Seconde République

Chronologique :

XIXe siècle
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mathias Bernard, « Les populations du Puy-de-Dôme face à la nouvelle République », Cahiers d'histoire [En ligne], 43-2 | 1998, mis en ligne le , consulté le 22 mars 2017. URL : http://ch.revues.org/171

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org