Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Philippe BARRIÈRE, Grenoble à la Libération (1944-1945), Opinion publique et imaginaire social, Paris, L'Harmattan, 1995, 318 p.

Gilbert Garrier

Texte intégral

1Les fidèles lecteurs des Cahiers d'Histoire retrouveront dans ce livre — qui n'a malheureusement pas intéressé l'édition locale — le thème brillamment esquissé dans un article, " Grenoble est libéré " du numéro spécial 1994-3/4, La Libération et après. À Grenoble, comme ailleurs, la remise en route de la vie publique et les manifestations des forces politiques se font dans un climat passionnel. Mais à Grenoble plus qu'ailleurs, le mythe de l'union résistancialiste se déchire vite après les grands enthousiasmes collectifs de l'automne 1944, le parti communiste avec beaucoup d'efficacité s'empare du champ local de l'imaginaire social et accapare la mémoire de la Résistance. Une parfaite restitution d'une époque ambigüe bien nourrie par la presse et traversée d'événements significatifs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gilbert Garrier, « Philippe BARRIÈRE, Grenoble à la Libération (1944-1945), Opinion publique et imaginaire social, Paris, L'Harmattan, 1995, 318 p.  », Cahiers d'histoire [En ligne], 41-2 | 1996, mis en ligne le 15 mai 2009, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://ch.revues.org/124

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org